MESSAGE DU MAIRE
LE CONSEIL MUNICIPAL
SERVICES MUNICIPAUX
RÈGLEMENTS et PERMIS
BUDGET et TAXES
DECHETS et RECYCLAGE
AVIS et SOUMISSIONS
COMMUNIQUÉS
OFFRES D'EMPLOI
ENVIRONNEMENT
ACTIVITÉS À VENIR
     Municipalité de
Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau
 
Le lac des Trente-et-un-Milles

Le lac des Trente-et-un-Milles est l'un des plus beaux et des plus grands plans d'eau de la Vallée-de-la-Gatineau et de l'Outaouais.

Réputé pour ses eaux limpides et l'abondance du poisson, il est également reconnu comme un secteur abritant le plus gros ravage de chevreuils au Québec après celui de l'Ile d'Anticosti.

Un club privé de chasse et de pêche portant le nom du lac a longtemps été en activité sur ses rives.

Mais depuis 1969, le plan d'eau est ouvert à tous pour la pêche sportive. Il est reconnu pour sa limpiditée exceptionnelle. On y pêche principalement la truite grise, le brochet, et l'achigan.

Ses contours pittoresques ont contribué à son attrait dans la région car plusieurs secteurs de villégiature se sont développés

Le lac et ses environs sont effectivement un paradis du plein air et de la villégiature.

Un peu d'histoire

L'origine de son appellation officielle demeure inexpliquée car ni sa longueur, ni sa distance d'un point de repère régional important ne correspondent à 31 milles (50 km).

Le lac mesure dans les faits de 18 à 22 milles (29 à 35 km) selon les méthodes de calcul.

La première fois qu'on l'a identifié, en 1863, c'était sous le nom de "Grand Lac"..., d'une longueur de 22 milles.

Le patronyme "31-Milles" est apparu en 1889, lorsque le lac a été décrit par l'arpenteur John O'Sullivan.

Au début du siècle dernier, on l'avait aussi connu sous les noms de Lac des Commissaires et de Lac Papenegoegawong.

La forme « Grand Lac du Commissaire ou 31 Milles » se retrouve sur la carte du canton de Cameron de 1908.

L'abondance du poisson dans ses eaux limpides en a tôt fait la renommée; déjà en 1895, on y pratiquait la pêche commerciale pour approvisionner le marché d'Ottawa en poisson blanc, truite grise, achigan et brochet.

Source :
Sogercom.com
Commission de toponymie du Québec

 
 
Conditions d'utilisation             Copyright © Tous droits réservés - Municipalité de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau

Hébergé et activé par Sogercom.com